zimoun halakha

Résumé des halakhot sur Le Zimoun

Introduction au

Le zimoun est une invitation permettant d’associer les personnes ayant partagé leur repas dans le but de glorifier Hachem (via le bircat hamazon). En effet, plus il y a de juifs réunis ensemble et plus la glorification d’Hachem est effective.

Le zimoun peut être récité avant le bircat hamazon si au moins 3 hommes ont mangé ensemble.

A partir de 10 hommes, on mentionnera le nom d’Hachem dans le zimoun (en effet, Hachem est présent dans une assemblée de 10 personnes).

 

Comment s’associer pour réciter le Zimoun ?

Il faut qu’au minimum 2 personnes aient mangé du pain (aient fait le Motsi) tandis que la 3e personne pourra consommer un kazayith de mezonot pour certains, des ou n’importe quel autre aliment pour d’autres opinions.

Si 9 hommes ont mangé du pain et un autre a consommé un kazayit de légumes, ils s’associent pour dire le zimoun avec le nom d’Hachem. La règle est la même s’ils ne sont que 7 à avoir consommé du pain, et 3 des légumes. En revanche, on ne peut s’associer s’ils ne sont que 6 parce qu’il faut une majorité visible.

Différentes personnes qui prennent leur repas, chacune à sa table, dans une même cour ou sur un même toit, peuvent s’associer pour faire le zimoun, même à 10, si elles ont précisé leur intention de s’associer. Sinon elle pourront faire le zimoun sans mentionner le nom de D.

 

Le Zimoun & les

A l’instar d’un miniyane (quorum de 10 personnes) qui ne peut être complété par une femme, on ne compte pas les femmes pour le zimoun.

En revanche, tout comme les femmes répondent aux prières récitées par le miniyane, pour le bircat hamazon, si elles ont pris leur repas avec les hommes (3 hommes ou plus), elles doivent répondre au zimoun afin d’en être acquittées.

Mais si 3 femmes mangent ensemble, elles peuvent réciter le Zimoun seules. Seulement, elles ne peuvent pas mentionner le nom de D. si elles sont dix ou plus.

 

Le Zimoun & les

Pour les séfaradim, un enfant (garçon) en âge de comprendre le sens des berakhot et conscient qu’elles sont adressées à Hachem (en général à partir de 6 ans et plus), peut compléter le quota de 3 ou de 10 hommes pour le Zimoun, mais ne pourra le dirigier.

En revanche, on ne peut associer qu’un seul enfant et pas davantage, aussi bien pour le zimoun à 3 que pour celui à 10.

 

Le Zimoun en présence d’un Cohen

Lorsqu’un « Cohen »  a pris son repas avec deux « Israel » ou « Levi », il a préséance pour réciter le Zimoun.

S’il y a un talmid ‘hakham (érudit en Torah), c’est à lui que revient ce privilège. Cependant, il peut le céder à un « Cohen » pour l’honorer même si c’est un ignorant en Torah.

 

Source : Yalqout Yossef – Le Zimoun / ילקוט יוסף – דיני זימון | Choulkhan Aroukh – Chapitre 192 à 200 – ש׳׳ע סימן קצב-ט

 

 

1 comment

  1. Pingback: La séoudat HaMafseket : Dernier repas avant le jeûne du 9 Av | La Quoti Halakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *