Le cas particulier du riz

Berakha sur le riz

Cette halakha est dédiée à la Réfoua Chéléma des blessés de l’attentat de Nice et en particulier de Clara bat Nouna. Le riz a un statut particulier dans la halakha. C’est pourquoi, nos sages ont institué différentes bénédictions sur cet aliment : Sur du riz cru ou aggloméré (comme les galettes de riz), on dit la berakha boré péri ha-adama avant de le consommer
Poursuivre la lecture

Mé’ein Chaloch – Chabbat et Yom Tov

#Chabbat_Chalom  Mentionner Chabbat et les Yamim Tovim Le Chabbat, les jours de Yom Tov ou Roch ‘Hodesh, on rajoute, dans la bénédiction de Mé’ein Chaloch, une phrase avec la mention spécifique du jour (cf vos livres prières pour le texte). Si on a oublié de mentionner le jour et que l’on n’a pas encore conclu la bénédiction en prononçant le nom d’Hachem alors on
Poursuivre la lecture

Mé’ein Chaloch – Erets Israël

Provenance d'Erets Israel

Provenance d’Erets Israël Après avoir mangé des sept espèces qui ont poussé en Israël, la fin de la berakha change pour marquer cette spécificité : pour des gateaux dont la farine a été produite en Erets Israël : …’al haarets vé’al hami’hya (…pour le pays (d’Israël) et pour la nourriture) devient …’al haarets vé’al mi’hyatha (…pour le pays (d’Israël) et pour sa nourriture) ; pour les fruits qui ont poussé
Poursuivre la lecture

Mé’ein Chaloch – Introduction (2/3)

me'ein chaloch

Introduction à Mé’ein Chaloch Si on a consommé un kazayith de gâteau, un de fruits des sept espèces et bu un revi’it de vin, on englobe tous ces aliments dans une seule berakha de Me’ein Chaloch (en mentionnant ce qu’on a mangé). Ainsi, si on a oublié de mentionner une des 3 catégories d’aliments alors qu’on devait le faire, il faudra refaire la
Poursuivre la lecture

Introduction aux bénédictions finales

motsi fin de repas

 #Chavoua_Tov Après avoir consommé un repas ou un aliment, nous avons l’habitude de remercier Hachem. Il existe 3 bénédictions différentes. Le Bircat Hamazone : après avoir mangé du pain La bénédiction de Mé’ein Chaloch : après avoir mangé un aliment à base d’une des sept espèces : blé, orge, olive, datte, raisin, figue, grenade. La
Poursuivre la lecture

Mé’ein Chaloch – Introduction (3/3)

me'ein chaloch

Introduction à Mé’ein Chaloch Si on a mangé un repas avec du pain et que l’on récite le Bircat Hamazone à la fin du repas, on sera également acquitté pour les aliments nécessitant la berakha de Mé’ein Chaloch. En revanche, la bénédiction de fin de repas Boré Nefachot Rabot  n’acquitte pas les aliments nécessitant la berakha de Mé’ein Chaloch et vice-versa, on devra donc dire les 2
Poursuivre la lecture

Mé’ein Chaloch – Introduction (1/3)

me'ein chaloch

#Chavoua_Tov Cette halakha est dédiée pour la Réfoua Chelema de David ben Ava. Introduction à Mé’ein Chaloch Après avoir consommé un kazayith  (= environ 27 grammes) de fruits des sept espèces (olives, dattes, raisins, figues et grenades) ou un kazayith de gâteau ou un revi’it (= 8,6 cl) de vin, on récitera la bénédiction de Mé’ein Chaloch. Cette berakha se personnalise en fonction de ce que l’on
Poursuivre la lecture

Le cas particulier du riz

Berakha sur le riz

Le riz a un statut particulier dans la halakha. C’est pourquoi, nos sages ont institué différentes bénédictions sur cet aliment : Sur du riz cru ou aggloméré (comme les galettes de riz), on dit la berakha boré péri ha-adama avant de le consommer et boré néfachot rabot après avoir mangé plus d’un kazayith. Sur du riz cuit (qu’il soit collé ou pas), on dit la
Poursuivre la lecture