Introduction aux 3 semaines : du 17 Tamouz au 9 Av 5776

jeune du 17 tamouz

Cette halakha est dédiée à la Réfoua Chéléma des blessés de l’attentat de Nice et en particulier de Clara bat Nouna. La période entre le 17 Tamouz (1ere brèche dans la muraille de Jérusalem) et le 9 Av (jour de la destruction du 1er et du 2ème temple) est appelée : Bein Hametsarim. Ces jours sont considérés comme des jours de deuil. Les restrictions dues
Poursuivre la lecture

Le Motsi : résumé des halakhot

zimoun

Après avoir étudié comment se laver les mains avant de manger du pain (netilat yadayim), étudions à présent les règles sur la berakha a récité avant de manger du pain (motsi).   Dans quel cas réciter le motsi ? On récitera la berakha du Motsi uniquement sur du vrai pain, même si on en consomme moins d’un kazayith (= 27
Poursuivre la lecture

Usages et Coutumes du ‘Omer (1/3)

omer minhag halakha

Cette halakha est dédiée pour la refoua chelema de Samuel ben Madouda Ittah. Entre Pessa’h et Chavou’ot (période du ‘omer), 24 000 élèves de Rabbi ‘Akiva ont disparu car ils ne s’accordaient pas suffisamment de respect l’un vis-à-vis de lautre. C’est pourquoi nous avons l’habitude de marquer cette période par quelques coutumes de deuil. Mariage & Musique
Poursuivre la lecture

Tich’a beAv 5775 : Bonne fin de jeune à tous !

Pour dédier une halakha, cliquez ici. Le Choulkhan Aroukh nous enseigne que toute personne qui s’endeuille sur la destruction de Yerouchalayïm et du Beth Hamikdach (temple) aura le mérite d’assister à leurs reconstructions. Tsom kal lékoulam – Une bonne fin de jeûne à tous. Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique    
Poursuivre la lecture

Ticha BeAv 5775 (3/3)

jeune du 17 tamouz

Cette halakha est dédiée pour la guérison complète et rapide de Yo’hanane ben Beya BITAN. Le 9 Av 5775 tombant Chabbat, le jeûne de Ticha BeAv est décalé au Dimanche 26 Juillet 2015. Les Tefilines à Ticha beAv En général l’usage le plus répandu à l’extérieur d’Israël est de mettre les téfilines l’après-midi à l’office de Min’ha mais
Poursuivre la lecture