Roch Hachana 5776 – Les femmes & le Shofar (3/4)

Shofar Roch Hachana

Cliquez ici pour dédier une halakha ! Les femmes & le Shofar Les femmes sont dispensées de la mitsva d’écouter le shofar car c’est un commandement positif lié au temps. Si une femme, qui n’a pas pu aller écouter le shofar, pourra faire venir un tokea (=celui qui sonne) afin d’écouter le shofar à la maison. En revanche, elle ne récitera pas la berakha (car c’est un commandement
Poursuivre la lecture

Roch Hachana 5776 – Le Shofar (1/4)

Shofar Roch Hachana

Cliquez ici pour dédier une halakha ! #Chavou’a Tov  Sonner du shofar est la seule mitsva de la torah de Roch Hachana. C’est donc le moment principal de ce jour. Nous avons l’habitude d’écouter celui qui va sonner du shofar (qui est appelé tokéa) dire les berakhot du chofar avec l’intention de s’en acquitter, debout (certains comme les tunisiens ont le minag de
Poursuivre la lecture

Amida : « …haMelekh haKadoch »

Cette halakha est dédiée pour la guérison complète et rapide de Yonathan Shmouel Ben Sandra ‘Hava. Dès le soir de Rosh Hashana, Dimanche 13 Septembre 2015 au soir, on remplacera dans la Amida la conclusion de la 3e bérakha (bénédiction) par « …haMelekh haKadoch«  (le Roi Saint) au lieu de « …haEl haKadoch » (le D. Saint). Si on se trompe et qu’on s’en rend
Poursuivre la lecture

Introduction au Seder de Roch Hachana 5776

Seder de Roch Hachana

Cliquez ici pour dédier une halakha ! #Chavou’a Tov On a l’habitude les 2 soirs de Roch Hachana d’apporter sur la table différents mets ayant une forte symbolique afin de se réciter des Berakhot (bénédictions) pour cette nouvelle année. On retrouve des dattes, des grenades, de la pomme (confite) dans du miel, des haricots (ou des sésames), des poireaux,
Poursuivre la lecture

Roch Hachana 5776 : Confiance dans le jugement

Cliquez ici pour dédier une halakha ! #Chabbat Chalom  Malgré le jour du jugement, nous devons être toutefois confiants dans la miséricorde et le jugement d’Hachem, c’est pourquoi il faut dire les prières de Roch Hachana dans la confiance et avec beaucoup de ferveur. De plus, on ne fera pas le widdouï (aveu des fautes) à Rosh Hachana et à plus
Poursuivre la lecture