La séoudat HaMafseket : Dernier repas avant le jeûne du 9 Av

Séoudat haMafseket : quoi manger ?

Le dernier repas avant le de Tich’a beAv est appelé la séoudat HaMafseket. On ne doit pas consommer de viande ni boire d’alcool (ni de vin). En général, on a le minhag de ne pas consommer de poisson non plus.

Ce repas ne doit comporter qu’un seul plat cuit, c’est à dire que le plat ne doit pas contenir 2 mets différents qui ne sont habituellement pas mangés ensemble (ex : du couscous ou des lentilles suivi d’un oeuf entier, mais du riz et des petits pois c’est bon).

Un aliment cuisiné de 2 façons différentes est considéré comme 2 plats.

On pourra cuisiner le plat de la séoudat HaMafseket avec une sauce ou des condiments (ex : petits pois revenus avec des oignons).

En revanche, on pourra manger des crus à volonté.

 

Comment se comporter durant la séoudat haMafseket

Il est préférable de limiter ses plaisirs lors de ce repas et de ne manger que ce qui est nécessaire pour pouvoir jeûner.

On ne se rassemble pas à 3 hommes lors de ce repas afin de ne pas être concerné par le zimoun*.

On a l’habitude de prendre ce repas assis par terre (sur une couverture ou un tapis).

On ne se balade pas la veille du 9 Av pour ne pas arriver à des plaisanteries et de la légèreté.

*Définition "" : invitation par l'un des 3 hommes à réciter le  après avoir consommé la quantité de pain nécessaire. 

 

Sources : Yalqout Yossef – Moadim : ילקוט יוסף – מועדים

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *