Seder de Roch Hachana

Le Seder de Roch Hachana

Introduction au Seder de Roch Hachana

Seder de Roch Hachana : On a l’habitude les 2 soirs de Roch Hachana d’apporter sur la table différents mets ayant une forte symbolique afin de se réciter des Berakhot (bénédictions) pour cette nouvelle année.

On retrouve des dattes, des grenades, de la pomme (confite) dans du miel, des haricots (ou des sésames), des poireaux, des blettes et du potiron (ou de la courge), la tête de mouton (ou la tête de poisson).

Après avoir fait le Kidouch, on récitera les bénédictions sur les , avant ou après le motsi (chacun selon ses habitudes). Le Choulkhan Aroukh préconise de réciter le motsi avant et ensuite de faire les bénédictions.

Chacun se réfèrera à ses coutumes quant aux différents mets pour ce seder de Roch Hachana.

 

Les Bénédictions du Seder de Roch Hachana

Lors du Kidouch :
On couvrira les nouveaux fruits que l’on a sur la table afin de ne pas les acquitter par la berakha de Chéhé’héyanou que l’on récite pendant le Kidouch.

Bénédiction sur les fruits :
On récitera la berakha « bore péri Ha-‘etz«  sur la datte (qui a priorité sur tous les autres fruits, à part l’olive) et on pensera à acquitter les autres « fruits de l’arbre » qui sont devant nous.

Si c’est un nouveau fruit on récitera en plus, avant de le manger, la berakha de Chéhé’héyanou et l’on pensera à acquitter tous les autres fruits et qui sont sur la table. Si on n’a aucun nouveaux fruits mais un nouveau légume, alors on récitera la berakha de Chéhé’hayanou lorsque l’on dira la berakha de boré péri Ha-adama.

Bénédiction sur les légumes :
On récitera ensuite la berakha « bore péri Ha-adama«  sur un des légumes de la terre que l’on a lors de ce seder et on pensera à acquiter les autres « fruits de la terre » qui sont devant nous.

 

Les « Yehi Ratson »

On a l’habitude de réciter différents « Yehi Ratson » sur les mets consommés lors du seder de Roch Hachana. Ce sont des prières que l’on fait à Hachem afin qu’Il nous comble de bienfaits pour cette nouvelle année.

Selon les coutumes, on les récitera avant de faire la berakha ou après avoir goûté le met. En revanche, on ne pourra pas les dire entre la berakha et la consommation car cela constituerait une interruption !

Il est bon de répondre  après avoir entendu un Yehi Ratson.

 

Les symboliques du Seder de Roch Hachana

Voici quelques exemples de ce qu’on a l’habitude de dire en consommant ces fruits :

  • Sur la grenade, on dira « que nous soyons remplis de mitsvot comme la grenade« 
  • Sur la pomme : « que l’année qui se renouvelle soit une bonne et douce année« 
  • Sur les haricots ou les sésames : « que l’on ait de nombreux mérites »
  • Sur la tête de mouton : « que nous soyons en tête et non à la queue, et aussi en souvenir du belier de Yits’hak Avinou…« . Si on n’a pas trouvé de tête de mouton, on prendra une tête de poisson, sur laquelle on dira seulement : « que nous soyons en tête et non à la queue« . Le poisson est aussi un signe de fertilité.

seder de Roch Hachana Grenade

 

Sources : Yalqout Yossef – Mo’adim : Roch Hachana | ילקוט יוסף – מועדים : הנהגת ליל ראש השנה / Choulkhan Aroukh chapitre 581 – ש »ע סימן תקפא

1 comment

  1. Pingback: Roch Hachana : résumé des halakhot | La Quoti Halakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *