Mayim Aharonim Halakhot

Mayim A’haronim : se laver les mains à la fin du repas

Définition et Origine de Mayim A’haronim

Nous avons l’obligation de nous laver les mains à la fin du repas avant de réciter le , même si les mains sont propres. Ce  s’appelle « mayim a’haronim » (= dernières eaux). Les sont elles aussi concernées par cette obligation.

Une des raison est que dans un repas il y a du sel et sachant qu’il y ait un risque qu’une partie de ce sel provienne de Sodome (qui peut rendre aveugle au contact des yeux), alors on a obligé tous les juifs à se laver les mains de peur qu’ils se touchent les yeux avec ce sel. Il est certain qu’aujourd’hui il y a très peu de chance que l’on tombe sur un sel provenant de Sodome, néanmoins, les sages ont maintenu cette obligation.

mayim-aharonim

Une autre raison est déduit du même verset duquel on apprend l’obligation de  d’avant le repas :  20 : « véhitkadichtem véhitem kedochim » : « et vous vous sanctifierez et vous serez saint »

Le traité Berakhot l’explique ainsi : « véhitkadichtem » : « et vous vous sanctifierez« , est une allusion à nétilath yadayim avant le repas. Et « véhitem kédochim » : « et vous serez saint« , est une allusion à « mayim a’haronim » à la fin du repas.

 

Comment faire Mayim A’haronim ?

On incline le bout des doigts vers le sol pour faire tomber la saleté puis on versera un peu d’eau jusqu’à la deuxième phalange. Certains ont l’habitude, selon la kabbala, de se laver jusqu’au bout des doigts, c’est à dire jusqu’à la paume de la main.

On versera un peu d’eau une seule fois (et non à plusieurs reprises comme pour netilath yadayim) sans utiliser obligatoirement un récipient.

Il est recommandé, en tant que mesure de piété, de retirer de la table le récipient contenant l’eau usagé…

Après avoir fait Mayim Aharonim, il faut éviter de parler de choses inutiles et commencer immédiatement le Bircat Hamazone.

 

Pas de berakha

On ne récite pas de berakha en faisant Mayim Aharonim car la raison principale de cette obligation n’est pas une « sanctification » mais plutôt une précaution par rapport au danger du sel provenant de Sodome, comme nous l’avons expliqué dans l’introduction.

 

Qu’utiliser pour Mayim A’haronim ?

On peut se laver les mains avec n’importe quel liquide, sauf le vin mais on préfèrera de se servir d’eau potable. On pourra également utiliser le fond d’un verre d’eau dont on s’est servi pour boire.

 

En cas d’ ?

Celui qui a oublié de faire mayim a’haronim avant de réciter le Bircat Hamazone et s’en souvient au milieu du Bircat Hamazone, doit se laver les mains (sans parler pour ne pas s’interrompre). Si ses mains sont propres, il se les lavera après avoir terminer le Bircat Hamazone.

 

Source : Choul’han Aroukh : Chapitre 181 – ש׳׳ע סימן קפא : דין מים אחרונים

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *