Halakhot de la Veille de Roch Hachana

La veille de Roch Hachana

Annulation des Voeux la veille de Roch Hachana

La veille de Roch Hachana : Dans le judaïsme, les mots prononcés ont quelques choses de sacré, une force insoupçonnée. Ils engagent celui qui les profère comme il est dit « Tu respecteras tout ce que tes lèvres exprimeront » (Devarim 23-24).

Afin d’éviter la faute grave de ne pas réaliser le vœu formulé, on procède à l’annulation des voeux la veille de  afin de n’avoir « aucune dette » le jour du jugement. On recommencera la veille de Yom Kippour pour les « voeux » qu’on aurait pu formuler entre Rosh Hashana et Yom Kippour.

L’annulation des voeux (Hatarat Nédarim) se fait en présence de 10 hommes afin de se délier des engagements volontaires non réalisés, des promesses sans convictions et même des serments faits en rêvant.

Les en seront acquittées par les hommes.

 

Jeûner la veille de Roch Hachana

Le Choulkhan Aroukh rapporte que certains ont la coutume de jeûner la veille de Roch Hachana.

Celui qui a l’habitude de jeûner ce jour là et souhaite s’arrêter pour toujours (pour des raisons de santé, etc), devra procéder à une annulation des voeux () avant la veille de Roch Hachana. Toutefois, s’il ne désire pas y renoncer pour toujours mais seulement pour cette année-là, n’a pas besoin de faire hatarath nedarim (annulation des voeux).

Si on est invité à une séoudat mitsva (comme par exemple la séouda d’une mila, etc.) alors on pourra y participer (sans faire hatarath nedarim ni racheter le ).

 

Aller au cimetière

La veille de Roch Hachana, certains ont l’habitude de se rendre au cimetière et de se recueillir sur les tombes des tsaddikim et des proches. On y demandera à Hachem que les mérites du défunt nous servent pour défendre notre cause.

 

Pressing et Coiffeur

C’est une bonne habitude que de préparer et laver de beaux  ainsi que de se couper les la veille de Roch Hachana.

Eu égard au jour de jugement, on évitera malgré tout de porter ses plus beaux vêtements.

 

Mikvé pour les hommes

Les hommes ont également l’habitude de se tremper dans un mikvé la veille de Roch Hachana après ‘hatsot yom (la moitié du jour) en l’honneur de la fête.

Le Ben Ich ‘Hai nous rapporte les 5 kavanoth (pensées) que l’on doit avoir lors de 5 immersions totales :

  • 1e immersion : purification ;
  • 2e immersion : arranger notre midda (trait de caractère) de « colère » ;
  • 3e immersion : adoucir la rigueur du jugement par la miséricorde ;
  • 4e immersion : quitter ses vêtements de ‘hol (la semaine) à l’image de l’année que l’on quitte et donc penser « que se termine cette année avec ses malédictions » ;
  • 5e immersion : recevoir et s’imprégner du rayonnement de la kédoucha (sainteté) de ce jour et à l’image de la nouvelle année qui arrive, penser « que commence l’année avec ses bénédictions ».
La veille de Roch Hachana

Mikvé médiéval de Montpellier (France)

 

Sources :  Yalqout Yossef – Mo’adim : Roch Hachana | ילקוט יוסף – מועדים : הלכות ערב ראש השנה / Ben Ich ‘Hai Nitsavim 1e Année | נצבים שנה א / Choulkhan Aroukh chapitre 581 – ש »ע סימן תקפא

2 comments

  1. Pingback: Roch Hachana : résumé des halakhot | La Quoti Halakhique

  2. Pingback: Avant Kippour : réconciliation, kaparoth, mikvé, etc. | La Quoti Halakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *