pessah veille de pessah

La veille de Pessa’h

Travailler la veille de Pessa’h

La veille de Pessa’h, on ne se livre pas à des travaux dès ‘hatsot (milieu de la journée). Il y a deux raisons à cet interdit : afin de ne pas être entraîné dans son travail et ainsi négliger la préparation du seder, etc. La seconde raison est qu’au temps du Beth Hamikdach, on apportait le korban Pessa’h (sacrifice de Pessa’h) à partir de ‘hatsot.

 

Se couper les

C’est une mitsva de se couper les cheveux avant Pessa’h. Néanmoins, il faudra les couper avant ‘hatsot(milieu de la journée).

 

Se couper les ongles

Il faudra également se couper les ongles avant ‘hatsot.

 

Manger de la la veille de Pessa’h

D’après la stricte halakha , il est interdit de manger de la matsa la veille de Pessa’h, afin d’en profiter pleinement le soir de Pessa’h où c’est une mitsva d’en consommer.

 

Le jeûne des premiers nés

Selon le minhag (coutume), tous les premiers nés mâles qu’ils soient du père ou de la mère, doivent jeûner la veille de Pessa’h en souvenir du miracle dont les premiers nés ont bénéficié en Égypte. Les femmes, elles, n’ont pas cette habitude.

De nos jours, nous avons l’habitude d’interrompre le jeûne en participant à un repas où il est obligatoire de manger (se’oudat mitsva) comme par exemple pour célébrer la clôture d’un traité du Talmud (siyoum massekheret).

Les garçons premiers nés de moins de 13 ans ne jeûneront pas. C’est le père qui jeunera ou participera à une sé’oudat mitsva à la place de son fils tant qu’il n’a pas atteint la majorité religieuse.

 
Source : Yalqout Yossef : La veille de Pessa’h – הלכות ערב פסח | Yalqout Yossef, Jeûne des premiers nés – תענית בכורות בערב פסח | Ben Ich ‘Haï Tsav 1er année H24 – בן איש חי שנה א צו כד

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *