Les 4 jeûnes : Guedalia, 10 Tevet, Esther, 17 Tamouz

Ces halakhot sont valables pour les 4 jeûnes suivant : Le jeûne de Guédalia, le jeûne du 10 Tevet, le jeûne d’Esther et le jeûne du 17 Tamouz.

 

Qui est concerncé par ces jêunes ?

Toute personne en bonne condition physique doit jeûner pour ces 4 jeûnes, les hommes à partir de 13 ans et les femmes dès l’age de 12 ans.

Cette obligation commence au lever du jour et se termine à la sortie des étoiles.

Le cas du

Un malade (même qui n’est pas en danger), un convalescent (s’il est encore faible), les personnes âgées et les gens faibles (pour qui le est pénible) ainsi qu’une femme 30 jours minimum après l’accouchement (si la femme en ressent vraiment le besoin, elle peut ne pas jeûner jusqu’à 2 ans après l’accouchement) sont dispensés de jeûne (même une partie de la journée). Cependant, ils mangeront alors discrètement.

Le cas de la

Une femme enceinte, dès que la grossesse devient reconnaissable, est également dispensée même si elle n’est pas gênée par le jeûne. Avant que la grossesse ne se voit, dès besoin, elle sera dispensée (après consultation d’un rabbin).

Le cas des mineurs

Les garçons de moins de 13 ans et les filles de moins de 12 ans sont totalement dispensés de jeûner, même une partie de la journée.

 

Les Permissions

Pour ces jeûnes, il est possible de se laver, de se parfumer, de porter des chaussures en cuir et d’avoir des rapports conjugaux.

 

Se brosser les dents

Il n’est pas convenable de se rincer la bouche pendant un jour de jeûne, comme nous le faisons le matin au réveil. Certains avis permettent de le faire, jusqu’à une quantité de Revi’it (8,1 cl).

jeune brosser dentsA notre époque, une personne habituée à se brosser les dents chaque matin avec du dentifrice, et qui ne supporterai pas de ne pas le faire pendant un jour de jeune, ou une bien personne de mauvaise haleine si elle ne se brosse pas les dents avec du dentifrice, pourra dans tous les cas, se brosser les dents pendant un jour de jeûne, en respectant les 2 conditions suivantes :

  • Ne pas introduire une quantité d’un Revi’it (8,1 cl) d’eau en une seule fois.
  • Veiller à tout recracher sans avaler la moindre goutte d’eau.

 

 

Yalqout Yossef – Moadim : Le 17 Tamouz et les autres jeûnes / ילקוט יוסף – מועדים: מהלכות תעניות | Choulkhan Aroukh – Chapitre 550 – ש׳׳ע סימן תקנ

 

2 comments

  1. Eric AM   •  

    Bravo pour ce site.

    Qu’est ce exactement qu’un malade au niveau de cette halah’a ?

    suffit t’il d’une grippe ? une angine?
    ou parle t’on de maladies plus spécifiques : la maladie lo aleinou….etc

  2. Moshé | LaQuoti Halakhique   •     Auteur

    Bonjour et merci. On parle de toute maladie dont le jeune va affaiblir encore plus le corps. Lors d’un jeune décalé comme le 17 Tamouz 5776 ou le 9 Av 5776, il y a lieu d’être plus permissif.
    Dans tous les cas, demandez conseil à un Rav avant d’interrompre un jeûne.

    Tsom Kal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *