Répondre « amen » après une bénédiction (3/5)

Amen

Dedier une halakha - Bandeau

L’obligation de répondre

On a l’obligation de répondre amen après une berakha dite par un Juif (même s’il n’est pas respectueux de la halakha), même si on ne l’a pas entendu entièrement du début à la fin.

On ne répond pas après une berakha dite par un non juif (il existe cependant quelques exceptions).

De même, si quelqu’un change le texte de la berakha ou omet le nom d’Hachem, on ne répondra pas Amen.

 

Cliquez ici pour consulter le dossier complet ©LaQuotiHalakhique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*