Battre (2/24)

Dedier une halakha - Bandeau

5 – BATTRE (Séparer)

Traite des animaux

C’est pourquoi, celui qui trait un animal le Chabbath transgresse l’interdiction de séparer car il sépare le lait du pis de la bête. (‘Hazon ‘Ovadia T.2, p.110)

Du temps où il était juge au tribunal rabbinique de Peta’h Tikva, le Rav ‘Ovadia Yossef parla, lors d’un de ses cours, de l’interdiction de traire les animaux le Chabbath. Il apprit plus tard qu’un de ses auditeurs avait des animaux et qu’il les trayait le Chabbath. Il lui fit part de la gravité de l’acte et lui dit qu’il ne pouvait utiliser qu’un non-juif pour le faire car les Sages le permettaient afin d’éviter la souffrance des animaux (tsa’ar balei ‘haïm). Le Rav ajouta que, s’il ne trouvait pas de non-juif, rien ne l’autorisait à se transformer lui-même en non-juif. Mais l’homme resta sur ses positions et refusa de l’écouter. Le Chabbath suivant, alors qu’il s’apprêtait de nouveau à traire ses vaches, un serpent venimeux le mordit. Il fut transporté à l’hôpital et y resta trois semaines. Le Rav ‘Ovadia vint le visiter et le réprimanda de nouveau ; il lui conseilla de vendre ses bêtes à un non-juif. L’homme alors se repentit (‘hazar betechouva) et vendit toutes ses bêtes.

 

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box

Cliquez ici pour consulter le dossier complet ©LaQuotiHalakhique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*