39 travaux interdits – Punition

Bougies de Chabbat - Nerot de Chabbat

Dedier une halakha - Bandeau

Cette halakha est dédiée pour l’élévation de l’âme de Chalom ben Eliyahou.

Punition de celui qui transgresse le Chabbath

Certains pensent que le respect du Chabbath n’est pas tellement grave et que ce sont seulement les rabbins qui exagèrent en affirmant que la punition de celui qui le profane est la mort par lapidation. Ils ne savent pas en fait que le Créateur du monde en personne a écrit ceci de manière explicite dans notre Torah, Torat ‘Haïm. Ainsi trouvons-nous dans la Torah l’histoire d’un juif qui a enfreint le Chabbath en faisant quelque chose qui pourrait nous paraître bénin, à savoir déplacer quelques branches sur une distance de quatre amot (2 mètres) dans le réchout harabim (domaine public) ; des témoins l’ont vu faire et l’ont réprimandé. Du fait qu’il ne les a pas écoutés, il a été lapidé. C’est ainsi qu’il est écrit (Bamidbar 15, 32-36) :

« Pendant leur séjour au désert, les d’Israël trouvèrent un homme ramassant du bois le jour du Chabbath. Ceux qui l’avaient trouvé ramassant le bois le conduisirent devant Moché et Aharon et devant toute la communauté. On le mit en lieu sûr parce qu’il n’avait pas été expliqué comment il fallait agir à son égard. Alors Hachem dit à Moché : « Cet homme doit être mis à mort ; que toute la communauté le lapide hors du camp ». Et toute la communauté l’emmena hors du camp et on le fit mourir à coup de pierres comme Hachem l’avait ordonné à Moché. »

On voit donc que non seulement la transgression d’un av mélakha est punie de lapidation mais aussi celle de l’une de ses toladot.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*