Hanouka : huile restante | Rekhilout – Chapitre 3 (2/2)

hanouka halakhot

Dedier une halakha - Bandeau

 #HanoukaSameah #HodechTov

Que faire de l’huile restante ?

A la fin de ‘Hanouka, s’il reste de l’huile dans les réceptacles de la ‘Hanoukia (qui n’a pas complètement brûlé)il est interdit de l’utiliser car elle a été réservée pour la mitsva de l’allumage des nérot de ‘Hanouka et donc possède une certaine sainteté. On ne pourra donc pas s’en servir pour manger, cuisiner ou pour allumer les nérot de Chabbat. Il faudra la brûler complètement afin de ne pas l’utiliser pour un autre usage.

Il en est de même pour une mèche ou la cire d’une bougie (certains les gardent pour les bruler avant Pessa’h avec le Bi’our ‘Hamets).

En revanche, il n’est pas interdit d’utiliser l’huile qui reste dans la bouteille d’huile achetée pour ‘Hanouka.

Il est conseillé d’émettre une condition verbale avant la fête de ‘Hanouka en déclarant que l’on ne réserve pas l’huile et les mèches exclusivement à cette Mitsva.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Lois de Rekhilout Chapitre 3

2/ Si Lévi a raconté à Chim’one que Réouven a parlé de lui, Chim’one n’a pas le droit de rapporter à Réouven les propos de Lévi, car cela constitue de la rekhilout à propos de Lévi. Et même s’il ne mentionne pas de nom, cela reste interdit si Réouven peut comprendre qu’il s’agit de Lévi.

3/ Il n’a pas le droit de rapporter de la rekhilout même à d’autres personnes, car les propos finiront par arriver aux oreilles de la personne en question. Et à fortiori ne doit-il pas raconter à une personne ce qui a été dit sur ses enfants ou ses proches car il est naturel pour une personne d’en être peinée. Ces propos constituent de la véritable rekhilout.

4/ Les lois concernant la rekhilout dite dans un but constructif sont rapportées plus haut, dans les lois de lachon hara (dixième partie, 6).

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *