Hanouka : Préparation de la ‘Hanoukia (2/3) | Lachon Hara – Chapitre 10 (3/9)

Halakhot sur 'Hanouka

Dedier une halakha - Bandeau

Préparation de la ‘Hanoukia

Où placer les lumières ? (suite)

Il faut allumer les lumières à l’endroit où elles resteront. Si le chef de famille est alité et ne peut se lever, on ne pourra pas lui apporter la ‘hanoukia pour allumer les nerot puis la reposer à coté de la porte. Il faudra demander à une tierce personne d’allumer.

Du faite que c’est l’allumage qui constitue la mitsva, il est donc très important de s’assurer que toutes les conditions nécessaires pour la validité de la mitsva soient réuniesC’est pourquoi, si on a allumé les nerot de hanouka et que le vent les a éteintes :

  1. Si elles étaient positionnées à un endroit où il peut y avoir un courant d’air, il faudra les déplacer puis les rallumer sans réciter la bénédiction.
  2. Si elles se sont éteintes accidentellement, d’après la stricte halakha, on n’est pas obligé de les rallumer. Mais celui qui veut être plus stricte et les rallumer (sans réciter la berakha), attirera la bénédiction sur lui.

 Pour tout cas particulier, il est conseillé de se référer au Rav de votre communauté.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Lachon Hara Chapitre 10

5/ Il est permis de rapporter qu’une personne dit du lachone hara sur son prochain, aux conditions expliquées plus haut :

  1. Qu’il soit sûr de l’exactitude des faits.
  2. Que le tort en soit un d’après la halakha.
  3. Qu’il réprimande cette personne au préalable.
  4. Qu’il n’exagère pas les faits.
  5. Que son intention soit constructive.
  6. Qu’il n’ait pas d’autre alternative.
  7. Qu’il ne lui cause pas plus de tort que ce que la halakha a prévu.

Et à condition que l’offensé sache déjà que cette personne a parlé sur lui, car autrement, il s’agit de rekhilout et c’est interdit.

6/ S’il estime que cette personne publiera les faits et qu’il peut protéger l’offensé de tourments supplémentaires en prenant les devants et en faisant savoir que X dit du lachone hara sur Y et que ses propos ne sont pas exacts, il a le droit de raconter même si l’offensé ne sait pas que l’on a parlé sur lui.

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *