Birkot Hacha’har (15/19) | Lachon Hara – Chapitre 8 (1/7)

Bénédictions du matin - Birkot Hachahar

Dedier une halakha - Bandeau

Chélo ‘assani ‘aved/chif’hah

… qui ne m’as pas fait(e) esclave.

Cette berakha exprime un remerciement envers Hachem qui nous a fait libre. Libre de choisir notre chemin.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Lachon Hara Chapitre 8

1/ Tant un homme qu’une femme, un proche parent qu’une personne éloignée n’ont pas le droit de dire du lachone hara. Même si, en raison de l’amour qu’ils se portent, des proches ne se vexent pas si l’on parle à leur propos, cela demeure interdit. Et même si son intention est de défendre avec zèle la vérité, c’est du lachone hara [même s’il prétend qu’il est autorisé à le raconter afin de défendre avec zèle la vérité, s’il s’est trompé, c’est du lachone hara].

2/ Il est interdit de dire du lachone hara sur un homme ou sur une femme, y compris sur sa propre épouse et sur les membres de la famille de celle-ci en présence des membres de sa propre famille. L’inverse également est défendu.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*