Birkot Hacha’har (6/19) | Lachon Hara – Chapitre 6 (3/6)

Bénédictions du matin - Birkot Hachahar

Dedier une halakha - Bandeau

#ChavouaTov

Hanoten lasekhvi (discernement)

Le mot sekhvi fait référence au coeur qui est imprégné de discernement (Job 38:36) : cette bénédiction exprime donc notre gratitude envers Hachem pour avoir reçu la capacité de distinguer le jour de la nuit. Le mot sekhvi fait aussi référence au coq, qui possède également cette faculté. La bénédiction « hanoten lasekhvi » a donc été formulée ainsi :

Béni Tu es Hachem, notre D., Roi de l’univers, qui donnes au coq le discernement pour distinguer le jour de la nuit.

Si l’on s’est levé avant l’aube ou si l’on a pas entendu le chant du coq, on devra quand même dire cette berakha.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Lachon Hara Chapitre 6

5/ C’est un interdit de la Torah de se rendre dans un endroit précis pour écouter du lachone hara. S’il est assis parmi des gens qui se mettent soudain à dire des propos médisants et qu’il n’est pas en mesure de les réprimander, il convient qu’il quitte cet endroit ou qu’il bouche ses oreilles. Si cela n’est pas possible, il veillera aux choses suivantes :

  1. Il ne croira rien.
  2. Il ne jouira pas de leurs histoires.
  3. Il ne montrera pas le moindre signe d’approbation à leurs propos. Il sera ainsi sauvé de la transgression d’un interdit de la Torah [mais il se peut qu’il transgresse un interdit rabbinique].

6/ Cependant, s’il savait ou pouvait prévoir qu’ils diraient du lachone hara et qu’il s’est assis avec eux, même si les conditions citées plus haut sont remplies, il est surnommé « pécheur » : il a transgressé les paroles des sages qui ont ordonné de se garder d’écouter de tels propos.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *