Souccot 5778 (1/4) | Lachon Hara – Commandements Négatifs (2/8)

Soucca Souccot halakha

Dedier une halakha - Bandeau

#ChavouaTov

Introduction à la fête de Souccot

La fête de Souccot est signifiée par la Torah « Dans les souccot, vous habiterez pendant 7 jours » (Vayikra 23, 42pour nous rappeler les 40 années d’errance dans le désert où les « nuées de gloires » nous protégeaient et où nous résidions dans des souccot (Vayikra 23, 43).

La fête de Souccot se décline en plusieurs temps forts :

  • Souccot : Yom Tov (1 jour en Israel et 2 en dehors d’Israel) où tout travail est interdit à l’exception de cuisiner sous certaines conditions, ainsi que de porter ce qui est nécessaire
  • ‘Hol Hamoed : (demi-fête) où seuls les travaux vraiment nécessaires seront effectués.
    • Hochaana Rabba : On veille mardi soir pour réciter des passages de la Torah et le livre des Psaumes.
  • Chemini Atsérèt et Sim’ha Torah : Yom Tov (1 jour en Israel et 2 en dehors d’Israel) où tout travail est interdit à l’exception de cuisiner sous certaines conditions, ainsi que de porter ce qui est nécessaire

On ne récite pas dans les prières quotidiennes les ta’hanounim (supplications) dès le lendemain de Kippour et jusqu’à la fin du mois de Tichri.

On ne mettra pas les téfilines pendant toute la durée de la fêtes (‘hol Hamoed inclus).

 

Les mitsvot de la Torah

La fête de Souccot est caractérisée par 2 mitsvot de la Torah :

  • Habiter et manger dans la
  • Les « 4 espèces » (sauf )

On commencera à construire la souka dès la fin de Kippour afin de passer directement d’une mitsva à une autre et il est bon que chaque homme participe à la construction de la souka.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Les commandements négatifs liés au Lachone Hara’

3/ Celui qui dit du lachone hara’transgresse l’interdit : « Observe avec un soin extrême les prescriptions relatives à la lèpre ». Ce verset nous met en garde de ne pas dire de lachone hara’ qui entraîne la lèpre.

4/ Celui qui médit et celui qui écoute transgressent tous deux l’interdit : « Devant l’aveugle, tu ne placeras point d’embûche». Celui qui médit enfreint cet interdit dans tous les cas et plus son assistance est importante, plus ses péchés sont nombreux. Par contre, celui qui écoute transgresse cet interdit seulement s’il est seul à écouter. Mais lorsqu’il y a plusieurs auditeurs, il se peut qu’ils ne transgressent pas cet interdit.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *