Le Shofar (2/4) | Rekhilout – chapitre 9 (1-2/8)

Shofar Roch Hachana

Dedier une halakha - Bandeau

#ChabbatChalom 

Introduction

Il ne faut pas s’interrompre entre les bénédictions et les sonneries. Donc on fera attention de ne pas parler jusqu’à la fin de la répétition de .

Il est évidemment interdit de parler pendant que l’on sonne du . On essaiera de ne pas tousser ni de se moucher pour ne pas troubler l’assemblée.

Il ne faut pas manger un véritable repas avant d’avoir entendu le shofar, mais on pourra prendre un café ou un thé avant la téfila.

 

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Rekhilout – Chapitre 9

1/ S’il voit que son ami désire s’associer avec une personne et qu’il estime que cela lui causera du tort de manière certaine, il aura le droit de lui en faire part afin de lui éviter une perte, aux conditions suivantes.

2/ Voici les conditions :

  1. Il doit s’assurer que ça lui causera véritablement du tort.
  2. Il ne rendra pas la situation plus grave qu’elle ne l’est.
  3. Son intention sera constructive [et il veillera que ses propos atteindront effectivement leur objectif, que son ami suivra son conseil et qu’il n’ira pas les répéter à la personne en question.]
  4. Il ne peut parvenir à ses fins sans raconter.
  5. Il ne causera pas de mal à la personne en question mais le privera seulement des avantages de l’association.

Halakhot pour demain Chabbat à imprimer ou à étudier après chabbat.

Rekhilout – Chapitre 9

3/ S’il entend d’une personne qu’elle  a l’intention de frapper son prochain ou de lui nuire, il a le droit de lui en faire part afin qu’il prenne ses précautions, mais seulement si les conditions citées plus haut sont remplies [1. Il est certain des faits. 2. Il n’exagère pas. 3. Son intention est constructive. 4. Il n’a pas d’autre moyen de parvenir à un résultat. 5. Il ne causera pas ainsi à la personne en question de tort sans l’autorisation du tribunal rabbinique].

4/ Cependant, il devra bien réfléchir auparavant que sa démarche ait un effet positif, par exemple que la personne fera en sorte de ne pas se retrouver avec l’individu en question dans un endroit où celui-ci peut lui causer un préjudice. Car parfois, lorsqu’une personne apprend qu’on désire lui nuire, elle prend les devants, se dispute et le différend grandit. C’est pourquoi, il faut bien réfléchir dès le début comment s’y prendre pour rectifier les choses.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *