Lachon Hara – chapitre 10 (9/9)

Lachone Hara' hafet haim

Dedier une halakha - Bandeau

Lachon Hara – Chapitre 10

17/ Si Réouven a subi un préjudice et qu’il demande à Chim’one qui en est l’auteur, Chim’one n’a pas le droit de dénoncer le coupable, même s’il l’a vu agir de ses propres yeux. Il répondra simplement que ce n’est pas lui. Si Réouven pourra déduire de sa réponse l’identité du coupable, d’après la loi stricte, Chim’one est quand même autorisé à répondre, mais un ba’al néfèche (personne qui réussit à assujettir ses pulsions et ses besoins matériels à ses impératifs moraux) se montrera plus stricte et s’abstiendra de répondre. [S’il n’y a pas eu véritablement de préjudice causé, mais que Réouven considère autrement et qu’il est certain que Chim’one en est responsable, il se peut que la loi interdise à Chim’one de dire que ce n’est pas lui si Réouven en déduira l’identité du coupable].

 

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *