Lachon Hara – chapitre 10 (6-7/9)

Lachone Hara' hafet haim

Dedier une halakha - Bandeau

#ChabbatChalom

Lachon Hara – Chapitre 10

11/ Une personne n’a pas le droit de dire du lachone hara’ sur quelqu’un qui lui a causé personnellement du tort, même si elle raconte la vérité et même si toutes les conditions énumérées ci-dessus s’appliquent, puisqu’assurément, son intention n’est pas constructive.

12/ A plus forte raison si cet autre ne lui a pas causé de dommage mais a seulement refusé de lui rendre service, par exemple de lui prêter de l’argent, il est pour sûr interdit d’en faire part à d’autres. Et à fortiori est-il interdit de critiquer des habitants d’une ville entière qui ne lui ont pas rendu service ; ces propos seraient plus graves encore.


Halakhot pour demain . A imprimer ou étudier après .

Lachon Hara – Chapitre 10

13/ Il sera autorisé à dire du lachone hara’ sur une personne qui lui a causé personnellement du tort, si cela peut lui être utile par la suite, pour se protéger d’un dommage ou d’une humiliation [et il se peut que ce soit autorisé même pour apaiser son inquiétude], aux conditions suivantes.

14/ Voici les conditions :

  1. Qu’il constate la chose de lui-même.
  2. Il est sûr d’avoir raison d’après la halakha.
  3. Il est incapable d’en convaincre la personne en question.
  4. Tous ses propos seront véridiques et il n’omettra pas de détails favorables à la personne visée.
  5. Son intention sera constructive.
  6. Il ne peut atteindre ce but constructif par un autre moyen ni en minimisant le préjudice.
  7. Le dommage causé à la personne en question ne sera pas plus important que celui prévu par la halakha.

 

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *