Critiques dans un but constructif – Intention

lachon hara leto'életh 

Dedier une halakha - Bandeau

Critiques dans un but constructif

Intention

Une fois qu’on est absolument sûr que les informations péjoratives qu’on veut rapporter sont exactes, que la personne en cause n’avait pas de justification et que la réprimande n’a servi à rien (et qu’on est donc sûr qu’il est nécessaire d’en parler), il reste encore une condition pour qu’on puisse parler : Il faut être certain que la seule motivation pour le faire soit leto’eleth, pour l’utilité de la chose. En revanche si on sait qu’on éprouve quelque plaisir à parler défavorablement du coupable, on n’a pas le droit de le faire, même s’il n’existe pas d’autre moyen pour attendre l’objectif souhaité.

Il est méprisable d’éprouver du plaisir à dire du mal de quelqu’un, même dans un but constructif.

Cette condition est particulièrement difficile à remplir lorsqu’on doit parler d’une personne pour laquelle on n’a pas trop de sympathie. Il faut d’abord supprimer toute l’inimité qu’on peut éprouver à son égard, et ce n’est qu’après cela qu’on pourra parler.

 

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *