Critiques dans un but constructif – En dernier recours

lachon hara leto'életh 

Dedier une halakha - Bandeau

#Chabbat_Chalom

Critiques dans un but constructif

En dernier recours

Si, à part la remontrance directe, il existe une autre façon de procéder qui rende l’émission d’informations péjoratives inutile, c’est cette alternative qu’il faut choisir. Même lorsqu’on le fait dans un but constructif, il est méprisable de parler négativement d’une autre personne s’il est possible de l’éviter.

Dans le même ordre d’idées, lorsqu’on est obligé de rapporter des informations péjoratives, il faut soigneusement peser ce qu’il est vraiment indispensable de dire pour arriver au résultat voulu. Tout propos péjoratif supplémentaire serait du lachon hara.

De plus, lorsqu’il est indispensable de transmettre une information péjorative sur une autre personne, il faut choisir le moyen le plus doux de le faire. Il est préférable de donner à l’intéressé la possibilité d’apprendre cette information par ces propres moyens que de l’exprimer verbalement.

Lorsqu’on compare les qualités de deux postulants à un poste donné, il suffit souvent de souligner les qualités de l’un sans qu’on est besoin de mentionner explicitement les défauts de l’autre. Dans tous les cas, il faut employer la façon la moins péjorative de procéder.

 

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *