Lachon Hara – To’életh : Parler dans un but constructif (1/2)

lachon hara leto'életh 

Dedier une halakha - Bandeau

Critiques dans un but constructif – Paramètres

To’életh : Parler dans un but constructif

Nous avons vu qu’il fallait être prêt à subir une perte plutôt que de dire du lachon hara. Cela semblerait impliquer qu’il n’est pas permis d’en dire dans un but construction (leto’életh). S’il en est ainsi, pourquoi la halakha le permet-elle ?

Comme nous l’avons vu, toutes les formes de lachon hara entrent dans l’une ou l’autre des deux catégories suivantes :

  • Les propos péjoratifs
  • Les propos susceptibles de causer un préjudice à la personne en cause

Il est méprisable de dire du mal de ses prochains car c’est se pencher sur les aspects négatifs de leur caractère ou de leur comportement. Dans certains cas cependant, il est nettement positif de parler des défauts d’une autre personne et c’est ce qu’il convient de faire. Par exemple, lorsqu’on essaye d’aider la personne elle-même, ou lorsque l’on veut protéger les autres d’un préjudice qu’elle pourrait leur causer. Dans de tels cas, ce qu’on dit n’est pas du lachon hara, même si on mentionne des défauts ou des comportements négatifs.

 

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *