Lachon Hara – Critiques dans un but constructif

lachon hara leto'életh 

Dedier une halakha - Bandeau

Cette halakha est dédiée pour la réfoua shelema de Meïr Shimon ben Merima.

Critiques dans un but constructif – Paramètres

Comme tout autre interdiction

Comme pour toute autre interdiction de la Torah, rien ne justifie de dire du lachon hara par besoin ou par intérêt personnel. Le Juif doit être prêt à renoncer à son confort, sa position sociale ou même son gagne-pain, plutôt que de transgresser une loi de la Torah. Inutile de préciser qu’il est interdit de dire du lachon hara pour accroitre sa popularité ou se faire des amis.

On ne doit pas céder à la pression de l’entourage et se laisser aller au commérages, pas plus qu’on n’accepterait de renoncer à des principes de cacherout à cause d’une pression de ce genre.

Il est interdit de céder aux pressions d’un employer et de révéler des choses définies comme lachon hara même si ce refus peut entrainer la perte d’un emploi.

De même, l’obligation d’honorer son père ou sa mère ne justifie pas le lachon hara. Si les parents demandent qu’on leur rapporte une information péjorative ou susceptible de causer du tort, il convient de refuser, avec tout le respect voulu, d’agréer cette requête.

 

©LaQuotiHalakhique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *