Lachon Hara – Sans dire de noms

Dedier une halakha - Bandeau

Les Propos diffamatoires

Sans dire de noms

Toutes les formes de lachon hara sont interdites même lorsqu’on ne dit pas de nom, du moment qu’il est possible de deviner de qui il s’agit.

On n’a pas non plus le droit de raconter une histoire dans laquelle on ne précise aucun nom, mais qui jette une ombre sur tout un groupe de gens. Critiquer sans le nommer un élève d’une yechiva peut donner l’impression qu’on formule une critique sur toute la yechiva ou sur tous les élèves des yechivoth en général. Si c’est le cas, c’est une forme très grave de lachon hara, car elle touche un grand nombre de Juifs.

 

©LaQuotiHalakhique


Ce site est dédié pour l’élévation de l’âme de Orly Rose bat Zarie, de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *