Lachon Hara – Lorsque la personne en cause est d’accord

Dedier une halakha - Bandeau

 #Chabbat_Chalom

Les Propos diffamatoires

Lorsque la personne en cause est d’accord

Contrairement à propos péjoratif, il est permis de dire quelques choses qui pourrait éventuellement porter préjudice, s’il est certain que la personne visée n’y voit aucun inconvénient.

Si quelqu’un parle fréquemment de son incapacité à retenir les numéros de téléphone, y compris le sien, il n’est donc pas défendu d’en parler, dans le mesure où ni soi-même ni l’interlocuteur n’auront moins d’estime pour une personne affligée d’une si mauvaise mémoire.

On peut donc rapporter une information qui pourrait éventuellement nuire, si on en a l’autorisation explicite, à condition qu’elle n’ait rien de diffamatoire.

 

©LaQuotiHalakhique


Ce site est dédié pour l’élévation de l’âme de Orly Rose bat Zarie, de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *