Thé ou Café au cours du repas

Dedier une halakha - Bandeau

Cette halakha est dédiée pour l’élévation de l’âme de Orly Rose bat Zahry

 

ou Café au cours du repas

Il existe un doute si l’on doit réciter la berakha sur le thé ou le café durant un repas :

  • Si au cours d’un repas (où l’on mange du pain ou non), on boit du vin alors le thé ou le café sont dispensés de bénédiction car la berakha de « boré peri ha-guefen » acquitte l’ensemble des autres boissons. On n’aura pas besoin de faire non plus la berakha de « …chehakol nihya bidvaro«  sur le sucre que l’on prend en même temps pour adoucir le thé ou le café.
  • Si on ne boit pas de vin durant un repas où l’on consomme du pain (motsi), on ne dit pas non plus de berakha sur le café ou le thé qu’on prend au milieu ou à la fin du repas, puisqu’on ne fait pas de berakha en cas de doute. En effet, les décisionnaires sont en discussion pour savoir si le thé ou le café font partie du repas et se « mangent » avec le pain ou pas.

Le Yalkout Yossef, nous enseigne qu’il vaut donc mieux les boire après le bircat hamazone afin de pouvoir dire la berakha de « …chehakol nihya bidvaro«  d’après l’ensemble des opinions de ces décisionnaires, ou bien si on veut les boire pendant le repas, dire la berakha de cheakol sur un bonbon ou une autre friandise de façon à exempter les boissons.

Au cours d’un repas, sans vin et sans pain, on récitera normalement la berakha « …chehakol nihya bidvaro«   sur le café ou le thé.

 
Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique

 

 


Ce site est dédié pour l’élévation de l’âme de Orly Rose bat Zarie, de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *