Honorer les autres proches parents ? (3/3)

Respect des parents - Kivoud Av Vaem

Le cas des beaux-parents

On a l’obligation d’honorer ses beaux-parents et de se lever devant eux lorsqu’ils arrivent à proximité de nous, de la même façon que l’on honore des personnes distinguées d’un certain âge, mais on n’a pas l’obligation de les honorer comme des parents.

Il est correct et convenable de ne pas appeler les beaux-parents par leur prénom, puis qu’on ne le fait pas non plus pour des personnes distinguées d’un certain âge.

Un gendre doit se conduire avec respect envers ses beaux-parents et s’adresser ploiement à eux, meme si ceux-ci l’importunent, comme nous le montre l’exemple du roi David, que le roi Chaoul poursuivait de sa haine et qui le traitait malgré tout avec respect et l’appelait « mon père ».

Une femme a également l’obligation d’honorer ses beaux-parents. Cette obligation est plus grande que celle du mari, envers ses beaux-parents, car c’est un honneur pour son mari, dont elle a l’obligation d’honorer.

 

Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique

 

 


Cette halakha est dédiée pour la guérison complète et totale de Ma’ayane bat Yael ainsi que pour l’élévation de l’âme de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *