Comment manifester de la crainte pour ses parents ? (1/2)

Kivoud av vaem - Respect des parents

En ne s’asseyant à leur place, par exemple, à la maison, au bureau ou à la synagogue. L’interdiction est précisément de s’y assoir. On pourra donc s’y tenir debout ou même grimper sur la chaise pour atteindre un objet placé en hauteur.

Après le décès de son père, le fils pourra s’asseoir à sa place, à la maison ou à la synagogue. C’est un honneur pour le père que le fils occupe sa place après son décès comme il est dit : « Tes fils remplaceront tes ancêtres » (Tehilim 45-17).

 

 

Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique

 


Cette halakha est dédiée à la guérison complète et totale de Ma’ayane bat Yael ainsi qu’à l’élévation de l’âme de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *