chavouot - Une terre de lait et de miel

Chavouot

Chavou’ot 5776 aura lieu Dimanche 12 Juin 2016 (+ pour les gens résidant en dehors d’Israel Lundi 13 Juin 2016)

Introduction à la fête de Chavouot

La fête de Chavouot est célébrée le 6 sivan soit 49 jours (7 semaines) après Pessa’h.

« Chavou’a » en hébreu signifie « semaine« , Chavouot est donc la fête des semaines, comme il est écrit dans la Torah (Devarim 16, 9-10) : « tu compteras sept semaines… et tu célèbreras la fête de Chavou’ot… ». Nos sages s’interrogent car c’est la seule fête que la Torah fait dépendre d’un compte. C’est, répondent-ils, parce que les d’Israel commencèrent à compter, dès la sortie d’Egypte, les jours les séparant du don de la Torah. C’est pourquoi ce compte fut fixé pour les générations suivantes.

 

La veillée de Chavouot

Nous avons la coutume de veiller la première nuit de Chavouot pour étudier la Torah. Une des raisons de cette veillée est que, lors du don de la Torah, Hachem dut « réveiller » les bné Israel par le tonnerre et les éclairs. Nous devons donc réparer ce fait en étudiant la Torah toute la nuit.

Il faut éviter toute conversation inutile ou qui ne porte pas sur des sujets de Torah pendant la nuit de Chavou’ot et ne pas gaspiller ces heures précieuses a des futilités. Rester assis sans rien faire équivaut a dormir.

Les ne sont pas concernées pas la veillée.

 

Veillée de Chavouot : Étude ou Tikoun ?

Si on veut agir au mieux, il est préférable de tenir compte de l’opinion des kabbalistes et, la nuit de Chavouotétudier en groupe le « tikoun« , imprimé dans les livres de fêtes, plutôt que d’étudier la Guémara et les décisionnaires. 

Mais celui qui éprouve le désire d’étudier la Guémara et les décisionnaires a sur quoi se fonder.

En revanche, lorsque la plus grand partie de la communauté lit le tikoun, un particulier ne doit pas s’en séparer pour étudier.

Qu’est ce que le Tikoun de la nuit de Chavouot (Littéralement : Réparation de la nuit de Chavouot) :  Instauré par le Ari zal, c’est un recueil des versets de la Torah, du Midrach, du Zohar et des Tehilim, qui permet de réparer la faute des Bné Israel.

 

Le matin de la veillée de Chavou’ot

Si on est resté éveillé, nous avons l’habitude de réciter le matin après la veillée de Chavouot toutes les bénédictions du matin à l’exception de Netilath Yadayim du matin (pour les sefaradim). Concernant Acher Yatsar, on la récitera uniquement si on a été aux toilettes.

On s’efforcera d’être « aussi fort qu’un lion » pour la téfila du matin c’est à dire de prier avec force et vigueur malgré la fatigue afin de ne perdre le mérite de cette veillée. Il faudra notamment ne pas somnoler et rester concentré pour la récitation du Chema et de la ‘Amida ainsi que pour la lecture des 10 commandements.

 

Un repas lacté pour Chavouot

Chavou'ot - Une terre de lait et de miel

Nous avons l’habitude de consommer le premier jour de Chavouot un repas à base de lait (et de miel) car la Torah est comparée au lait et au miel (Chir HaChirim 4, 11).

On peut trouver une autre raison à cette coutume : après avoir reçu la Torah au Mont Sinaï, les bné Israël ne trouvèrent pas de viandes conformes aux lois concernant la cacherisation de la viande qu’ils venaient de recevoir. Ils consommèrent donc un repas lacté le temps de préparer de la viande cachère.

Afin de perpétuer cette coutume tout en respectant la halakha de « se réjouir pendant la fête » (qui passe par la consommation de viande et de vin), nous avons l’habitude de manger des aliments lactés d’abord, puis, après s’être nettoyé les mains et rincé la bouche, de consommer un repas à base de viande.

 

Étudier le jour de Chavouot

On fera son maximum pour étudier la Torah le jour de Chavouot. On peut étudier le Sefer Hamitsvot du Rambam (ouvrage référençant et expliquant toutes les mitsvot positives et négatives). Il est bon également de lire les Tehilim car le roi David est décédé à Chavouot. On lira également la Meguilat Ruth.

 

Retrouvez ici les halakhot de Chavou’ot qui commencent motsé chabbat.

 

Source : Yalqout Yossef : Chavou’ot

 

 

3 comments

  1. Elbaz   •  

    Bonjour,
    De quand remonte le minhag de manger des mets lactés à Chavouot ?
    Chavoua tov !

  2. Abou   •  

    Il s’agit de Yom tov. Peut on cuisiner à partir d’une flamme pour faire les repas le samedi soir et dimanche merci

  3. Moshé | LaQuoti Halakhique   •     Auteur

    Oui c’est possible car c’est Yom Tov. Il faudra faire attention Samedi soir que Chabbat soit bien terminé avant de commencer à cuisiner.

    De plus, pendant Yom Tov, on ne peut allumer une flamme qu’à partir d’une flamme existante. Il faut donc penser à allumer une veilleuse depuis Vendredi avant l’entrée de Chabbat.

    Voici le lien pour les halakhot particulières à Chavou’ot qui tombe motsé Chabbat

    Chavou’a tov et ‘Hag Samea’h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *