Asseret Yeme Techouva

Asseret Yémé Techouva – 10 jours de Pénitence

Les 10 jours séparant Roch Hashana de Yom Kippour sont appelés les « 10 jours de pénitence ». Il faut examiner nos actes afin de pouvoir faire  (se repentir) et nous efforcer à faire plus de mitsvot et être plus généreux, car nos sages nous enseignent qu’il faut se considérer comme à moitié coupable et à moitié méritant. Donc la moindre petite mitsva peut faire pencher la balance.

Il est faux de penser que la techouva ne s’applique qu’à des fautes concrètes comme ne pas respecter , le vol, les unions interdites, etc… il faut aussi analyser ses mauvais traits de caractères comme la colère, la haine, la jalousie, la moquerie, la course à l’argent et aux honneurs, la gourmandise, etc. Afin de travailler sur soi pour essayer de les changer.

Il ne faut pas s’imaginer qu’un baal techouva (personne qui se repent) ne pourra jamais atteindre le niveau d’un tsadik (un juste) à cause de ses fautes. Au contraire, il est aimé d’Hachem comme s’il n’avait jamais fauté et son salaire est grand car il est parvenu, après avoir gouté au péché, à s’en arracher et à dominer ses instincts.

 

Changements dans la ‘Amida

Lors de ces 10 jours, on procède à différents changements dans la ‘Amida :

Comme nous l’avons vu dans les halakhot sur Rosh Hashana, dans la 3e bénédictions de la ‘Amida, on remplace « haEl haKadoch » – « D.ieu Saint » par « haMelekh haKadoch » –  » Roi Saint ». En effet, lorsque Hachem siège pour juger le monde, il nous montre sa Royauté et comme il est dit dans Michlei 29,4 : « c’est par la justice que le Roi maintient le monde« .

Si on se trompe et qu’on s’en rend compte :

  • immédiatement (le temps de dire « « ) : on rectifie en disant « …haMelekh haKadoch« .
  • Après ce laps de temps : on reprend la ‘Amida depuis le début.

Ensuite dans la berakha de « Hachiva » où l’on dit habituellement « …Melekh ohev tsedaka oumichpat » – « …Roi qui aime la charité et la justice« , on dira pendant ces 10 jours : « …haMelekh hamichpat » – « …le roi du jugement« .

Si on a oublié de faire le changement et qu’on s’en aperçoit :

  • immédiatement après (le temps de dire « Chalom aleikha Rabbi« ) : on rectifie en disant « …haMelekh hamichpat« 
  • Après ce laps de temps : on reprend au début de la bénédiction « Hachiva« 

Apres avoir terminé la ‘Amida, si on a oublié un de ces 2 changements ou qu’on ne se souvient plus de l’avoir fait ou non, alors on devra la recommencer en posant la condition suivante : « si j’ai l’obligation de recommencer cette ‘Amida, je refais cette prière en tant que prière obligatoire, sinon en tant que prière facultative.« 

D’autres insertions figurent dans la ‘Amida pendant ces 10 jours (se référer à votre livre de prière), cependant si elles sont omises, elle ne nécessiteront pas d’être reprises.

Amida - Hamelekh Hakadoch - Soldats

 

Sources : Yalqout Yossef – Mo’adim : Roch Hachana | ילקוט יוסף – מועדים : הנהגת ליל ראש השנה

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *