34 et 35e Melakhot interdites le Chabbat – Construire / Démolire

Travaux interdits Chabbat – 34 et 35e Melakhot : Construire / Démolire (Boné veSotère)

Construction permanente

Celui qui construit un édifice ou dresse une tente à titre permanent viole le av mélakha « construire ».

Tente provisoire

Les Sages ont interdit de dresser une tente, même provisoire, si elle est recouverte d’un toit. Mais si l’on construit seulement une cloison, cela sera autorisé. C’est pourquoi, il sera possible d’étendre un rideau entre des hommes et des femmes pour des raisons de pudeur. Mais ériger une paroi qui a pour but de permettre certains actes ou certaines choses, comme par exemple de rendre cachère une soucca, sera interdit. (Choul’han ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm Chap.315, §1)

Ajout à une tente provisoire

Les Sages n’ont pas interdit d’agrandir une tente provisoire comme par exemple de dérouler un store déjà ouvert sur une largeur d’un téfa’h (8 cm) car on ne fait « qu’un ajout à la tente ». (Choul’han ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm Chap.315, §2)

Poussette d’enfant

Avant Chabbath, il est judicieux d’ouvrir la capote d’une poussette d’enfant sur une largeur d’au moins un téfa’h afin de pouvoir l’ouvrir complètement le Chabbath. Si l’on ferme la capote, on la laissera ouverte sur un téfa’h. Mais celui qui se montre moins strict à ce sujet suit des décisionnaires qui le permettent. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.1)

Parapluie

Il est interdit d’utiliser un parapluie le Chabbath même s’il était déjà ouvert avant. Et il est bien d’en informer le public afin d’éviter à ceux qui l’ignorent d’enfreindre cette interdiction. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.3)

Sim’hat Torah

Lors de la fête de Sim’hat Torah, il est permis d’étendre un Talith (châle de prière) au-dessus de la tête des enfants quand ils montent tous ensemble à la Torah. En effet, on ne considère pas qu’on ait érigé une tente provisoire car, d’une part, on tient le Talith à la main et, d’autre part, on n’a pas pour but de faire de l’ombre mais seulement d’honorer les enfants. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.5)

Lit et table pliants, berceau

Il est permis d’ouvrir et de fermer un lit pliant, une table pliante ou un berceau car on n’a pas besoin de l’espace qui est en dessous et, dans ce cas, on ne considère pas qu’on ait dressé une tente provisoire. (Yalkout Yossef T.2, p.536)

Pupitre et chaise

Il est autorisé de baisser ou de relever un pupitre ou une chaise au moyen des vis prévues à cet effet. (Yalkout Yossef T.2, p.504)

Jumelles

Il est permis de régler des jumelles afin de mieux voir. (Yalkout Yossef T.2, p.511)

Lunettes

Si le verre d’une paire de lunettes est sorti de la monture et qu’on en a grand besoin, on pourra remettre le verre en place. (‘Helek Levi ; Beth Israël Landau ; Tsits Elièzer ; ‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.263)

Tresser des cheveux

Une femme n’aura pas le droit de tresser ses cheveux ainsi que de défaire ses nattes car ces actes sont semblables à ceux de ”construire » et de « démolir ». (Choul’han ‘Aroukh, Ora’h ‘Haïm Chap.303, §26)

Lego

Il est permis aux enfants le Chabbath de jouer avec des pièces de Lego et d’en faire toutes sortes de formes telles que des bâtiments, des tours, puis de les démonter, de les réassembler et ainsi de suite. Cela n’est pas considéré comme « construire » et « démolir » car ces formes ne sont pas destinées à durer. (Yalkout Yossef T.2, p.502)

7 Poignée de porte

Si une poignée de porte est sortie de son trou le Chabbath, il ne faudra absolument pas la remettre en place. Mais en cas de besoin, on pourra se montrer moins sévère et permettre de la remonter sur la porte pour pouvoir ouvrir. (Yalkout Yossef T.2, p.502)

8 Recouvrir un trou

Le jour de Roch Hachana, les juifs ont comme tradition de faire tachlikh (de jeter leurs péchés de manière symbolique) au bord d’un trou rempli d’eau. En vérité, il n’est pas nécessaire d’ouvrir le trou (d’un puit par exemple) mais si l’on désire malgré tout le faire, il ne sera permis de l’ouvrir et de le fermer que si le couvercle est muni d’une poignée ou d’un système taillé dans le couvercle permettant de le tenir. Si ce n’est pas le cas, il sera mouktsé mi’hamat goufo (objet mouktsé par nature) et par conséquent il sera même interdit de le déplacer (voir règles de mouktsé). (Yalkout Yossef T.2, p.370)

Par contre, si l’on craint que quelqu’un ne tombe dans le trou, il sera autorisé de le recouvrir même avec un couvercle qui n’est pas équipé de poignée ou de tout système permettant de le tenir. (Yalkout Yossef T.2, p.372)

9 Bouteilles et boîtes

On ne transgresse pas les règles afférentes à la mélakha « construire » en ouvrant des bouteilles, des canettes ou des boîtes de conserve. (Yalkout Yossef « Yi’houd » 2, 42 ; Yalkout Yossef T.2, p517, 521, 526)

10 Pots de yaourt et sachets de thé

Il est autorisé de séparer les pots de yaourt et les sachets de thé reliés entre eux. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.254)

Eau gazeuse

Il est permis de préparer de l’eau gazeuse au moyen d’un appareil conçu à cet effet. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.114)

Glaçons

On a le droit de préparer des glaçons au moyen de bacs ou de sacs en plastique pour les besoins du Chabbath. (Yalkout Yossef T.2, p.515)

11 Débouchage d’un évier

Si un évier est en partie obturé et que l’eau s’écoule lentement, on pourra utiliser un débouchoir à ventouse pour le déboucher. Mais si l’évier est obstrué totalement et que l’eau ne s’écoule pas du tout, cela sera interdit. Cependant, il sera permis de verser de l’eau bouillante afin de dissoudre la graisse qui se serait éventuellement gélifiée. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.254)

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box