15e melakha interdite le Chabbat – Déchirer

Travaux interdits Chabbat – 15e Melakha : Déchirer

Av mélakha

Celui qui déchire un vêtement afin de le réparer transgresse l’interdiction de « déchirer » mais s’il n’a pas l’intention de le raccommoder, il ne viole pas un interdit de la Torah mais enfreint une défense des Sages car il ne fait qu’abîmer.

Tolada de « déchirer »

Celui qui sépare des feuilles de papier collées entre elles afin de les arranger enfreint une tolada de « déchirer »

Respect des gens

Avant l’entrée de Chabbath, il faut tâcher de préparer du papier de toilette coupé. De toute façon, si on se trouve dans un endroit où le papier n’est pas découpé, les Sages ont permis de le couper à cause du « respect des gens » et afin qu’on puisse prier dans un état de pureté et de propreté. On veillera cependant à ne pas le déchirer suivant le pré-découpage et en le faisant de manière différente (avec le coude ou avec le pied). (Yalkout Yossef T.5, p.146)

Séparation de pages

Si, au cours d’une lecture dans un livre, on trouve des pages collées entre elles, il sera permis de les dissocier car elles n’étaient pas collées pour que ce soit permanent. Cependant, si elles sont liées entre elles parce qu’elles n’ont pas été découpées lors de l’impression, il sera interdit de les séparer. (Yalkout Yossef T.5, p.142)

Si l’on a découpé du papier de toilette avec une paire de ciseaux et que des feuilles restent attachées les unes aux autres, on pourra se montrer moins sévère et les détacher car ce n’est qu’apparemment qu’elles semblent reliées en raison de la pression des ciseaux. De même, il sera autorisé le Chabbath de séparer des couches collées les unes aux autres.

Coton hydrophile

Pour des besoins importants ou pour accomplir une Mitsva, on pourra se montrer plus tolérant et découper du coton hydrophile le Chabbath. (Yalkout Yossef T.5, p.147)

Emballages d’aliments

Il est permis de déchirer les emballages fermés contenant des aliments afin de les consommer. (Yalkout Yossef T.2, p.520)

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box