13e melakha interdite le Chabbat – Nouer (qochèr)

Travaux interdits Chabbat – 13e Melakha : Nouer (qochèr)

Nœud interdit par la Torah

Celui qui fait un nœud le Chabbath transgresse l’interdiction de la Torah « nouer », si les deux conditions suivantes sont remplies :
1) Il fait un nœud qui va « durer » (qui ne doit pas être dénoué avant sept jours).
2) Il fait un nœud « professionnel » (un nœud spécial, comme un nœud marin, que seul un professionnel est capable de faire). (Yalkout Yossef T.2, p.552-555)

Nœud interdit par les Sages

Les Sages ont interdit de faire un nœud même lorsqu’une seule des
conditions ci-dessus est remplie. Par conséquent, on ne pourra pas faire un nœud qui va durer bien qu’il ne soit pas « professionnel » ou inversement.
(Yalkout Yossef T.2, p.552-553)

Nœud autorisé

Si les deux conditions précédentes sont manquantes, il sera permis lekhat’hila de faire un nœud le Chabbath. Donc, on a le droit de faire un nœud qui ne va pas durer et qui n’est pas professionnel. (Yalkout Yossef T.2, p.554)

Double nœud

Deux nœuds noués l’un sur l’autre ne sont pas considérés comme des nœuds professionnels et par conséquent, rien n’empêche, d’après la règle concernant les nœuds, de les attacher, s’ils sont dénoués au cours de la semaine suivante. De même sera-t-il permis d’ouvrir l’emballage d’un paquet fermé par une ficelle à double nœud.

De la même manière, si l’on a fait un double nœud aux lacets des chaussures, il sera autorisé de les défaire. Si les nœuds sont trop serrés, il sera même possible de les couper. (Yalkout Yossef T.2, p.559-563)

Communautés achkénazes

Toutefois, le Rama (Ora’h ‘Haïm Chap.317, §1) écrit que les communautés achkénazes ont l’usage d’être plus strictes à ce sujet et de ne pas faire ni défaire deux nœuds, même si ceux-ci ne sont pas appelés à durer ; dans le cas où une gêne serait causée (par exemple, les chaussures ne tiennent pas aux pieds), il sera permis de nouer les lacets avec deux nœuds.

De même, les juifs achkénazes pourront ouvrir le Séfer Torah même s’il a été attaché avec deux nœuds. (Yalkout Yossef T.2, p.561)

Lacets de chaussures

Il sera permis de passer des lacets neufs aux chaussures s’ils pénètrent facilement dans les trous – par exemple, si les trous sont suffisamment larges ou bien qu’ils sont entourés de métal. Dès la fin de Chabbath, il faudra enlever les lacets et les remettre. (‘Hazon ‘Ovadia, note T.4, p.229)

Cravate

Il est permis de nouer une cravate le Chabbath.

Source : « Lois & Récits de Chabbath » aux Editions Torah-Box